Introduction :

Le printemps est la saison la plus propice pour l’achat de vos nouvelles volailles, que ce soit pour la ponte ou pour les volailles d’engraissements. Certaines précautions sont cependant nécessaires, voire indispensables afin d’éviter un mauvais démarrage dans vos élevages.

Précautions générales :

  • Ne pas élever vos volailles de races différentes ensemble. Outre que l’alimentation est différente d’une race de volaille à l’autre, les parasites, les bactéries et le stress engendré par le mélange de plusieurs races (de volailles) peuvent conduire à des infections respiratoires et digestives importantes.
  • Garder les volailles en claustration plusieurs jours dans le poulailler. Une température de 18° à 20° est indispensable ainsi qu’une litière de 5 cm minimum sur un sol chaud sont conseillés.
  • Veillez à élever vos volailles dans des enclos et des poulaillers sains et exempts de courants d’airs.
  • Mettre de l’eau propre et fraîche tous les jours à disposition.
  • Afin d’éviter tout gaspillage et souillure de l’eau et des aliments, fixez vos mangeoires et vos abreuvoirs à hauteur d’épaule (le dessus de l’aile) des volailles.
  • Si vous munissez vos poulaillers de perchoirs, mettez des perches de sections carrées et non arrondies.
  • Afin de vous aider dans votre élevage, le Moulin met à votre disposition toute une gamme de compléments, à base de plantes et d’huiles essentielles, qui ont pour but de protéger et de renforcer le système immunitaire de l’organisme ; nous vous conseillons d’avoir toujours à disposition du Val-Ver (vermifuge) et du Val-Cox (anticoccidien).
  • Lors de l’achat des volailles, vérifiez :
    • Que celles-ci ont bien reçu les vaccins obligatoires.
    • Qu’elles ont été vermifugées correctement (principalement pour les poules pondeuses).
    • L’âge précis des volailles. Celui-ci détermine les conditions d’élevage et d’alimentation.
  • Le mélange grains n’est pas un aliment composé complet. Il apporte de l’énergie. Il est carencé en protéines, minéraux, oligo-éléments et vitamines. Il peut se distribuer aux volailles en complément, à condition que celles-ci disposent d’un parcours extérieur d’au moins 20 m2 par individu.
  • On peut distribuer des déchets ménagers (déchets de cuisine, du potager, …) en plus de la ration alimentaire quotidienne.
  • Mettre du grit à disposition. Celui-ci favorise le broyage des aliments par le gésier.

Précautions particulières :

  • Les poules pondeuses :
    • Afin d’assurer une régularité et une longévité maximales de la ponte, il est indispensable de fournir aux poules un aliment composé spécifique « poules pondeuses » à raison de plus ou moins 130 gr par jour par poule. La distribution de la ration quotidienne évite le triage et le gaspillage qui entraîne un déséquilibre alimentaire.
    • Prévoir un pondoir pour 5 à 6 poules, mettre de la paille à l’intérieur de celui-ci et le placer de préférence dans un endroit sombre du poulailler.
    • Ramasser les œufs tous les jours et les conserver à température ambiante. Pour nettoyer les œufs, il faut les frotter à sec. Ne jamais les laver à l’eau.
  • Les poulets à l’engraissement :
    • Distribuer à volonté (minimum pendant 4 à 5 semaines) un aliment « poulet d’engraissement.
    • Pour des races à croissances lentes, il est conseillé de les élever jusqu’à 14 semaines d’âge minimum et de distribuer à partir de 10 semaines un aliment de finition ou de les rationner.
    • Respecter une densité maximale de 10 poulets par m2.
  • Les dindes à l’engraissement :
    • L’élevage et l’engraissement des dindes sont très souvent troublés par l’histomonose dont la cause est un protozoaire qui va détruire le foie de l’animal. Afin d’éviter ce désagrément, il est conseillé :
       De ne pas sortir les dindes à l’extérieur avant 12 semaines d’âge. De 7 à 12 semaines, les dindes subissent ce que l’on appelle « la crise du rouge » et deviennent immuno-dépréssives, ce qui les fragilisent fortement.
       De garder une température constante de 18° à 20° dans le poulailler jusqu’à cet âge.
       De conserver une litière propre et sèche.
    • Distribuer obligatoirement un aliment spécifique pour dindes jusqu’à 12 semaines d’âge. De fait, il faut leur fournir un aliment plus protéiné et renforcé en phosphore.

Si vous désirez de plus amples informations, n’hésitez pas à nous contacter au 087/68.01.80 ou par mail à l’adresse suivante : info@meunerieduvaldieu.be

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *